« Eloge de la politique », discussion au Lieu-Dit avec Alain Badiou

Cynisme, corruption, dégoût, pour Machiavel la politique est l’art souverain du mensonge. Face à cela, nous protestons, nous nous indignons, nous renonçons, il en sera ainsi tant que nous n’aurons pas une alternative radicale. Dialoguant avec Aude Lancelin dans un essai intitulé « Eloge de la politique » (Café Voltaire, Flammarion), Alain Badiou propose que la politique soit tout autre chose : la capacité d’une société à s’emparer de son destin, à inventer un ordre juste et se placer sous l’impératif du bien commun, un nouveau communisme incluant un bilan sévère des tentatives précédentes.

Emission autour du livre enregistrée en public au LIEU-DIT, à Ménilmontant, le jeudi 2 novembre 2017. Ici en ligne la première partie de cette rencontre animée par Daniel Mermet.

Et voici la deuxième partie: ici, toujours sur le site Là-bas si j’y suis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s